hommage à Pimprenelle

03 avril 2021

BONNES FÊTES DE PÂQUES

paques00

Posté par PIMPRE47 à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 janvier 2021

La toute nouvelle Abeille.

20201220_104320

Posté par PIMPRE47 à 17:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20201220_104320

Posté par PIMPRE47 à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2021

MEILLEURS VOEUX

Sans titre 12

Posté par PIMPRE47 à 00:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 octobre 2020

JE NE SAVAIS PAS QUE C’ETAIT COMME CELA…..

 

60 ans, la retraite.

La tête pleine de projets vous partez pour une retraite bien méritée.

Vous êtes, Dieu merci, encore en bonne santé. Enfin, la liberté.

Vous jardinerez, vous ferez du sport, vous aurez une foule de loisirs,

Vous chasserez aussi les « moutons » dans la maison, la poussière en devenir.

Vous partirez en voyage.

 

Et les jours passent, les années passent.

Et viennent les ans.

 

70 ans déjà.

Vous serez à Venise ce jour-là, quelle joie !

Puis Florence, Vérone, etc…

En posant le pied en terre italienne ce seront des larmes de joie.

Combien de temps cela fait-il ?

 

 Et les jours passent, les années passent.

Et viennent les ans.

 

Puis ce sera Barcelone, une croisière en Corse, Sardaigne, etc..

Jusqu’alors, vous ne ressentez aucune fatigue, aucune lassitude.

Et toutes ces pérégrinations restent au fond de vous comme une autre vie.

 

Et les jours passent, les années passent.

Et viennent les ans.

 

Vous atteignez vos 75 ans et alors, là, vous ne chassez déjà plus les « moutons »,

L’herbe pousse dans le jardin, des voyages vous en ferez de moins en moins.

Le pas devient hésitant, les marches d’escaliers vous paraissent plus hautes

et on ne peut les gravir ou les descendre rapidement.

Des douleurs arrivent on ne sait d’où,

envahissent votre corps affaibli par le poids des ans

 et persistent à vous torturer à longueur de temps.

 

Et les jours passent, les années passent.

Et viennent vos 79 ans.

Et là, dans peu de temps,

vous passerez  le cap des 80 ans.

 

Et il vous faudra, enfin, vous rendre à l’évidence, et mettre un mot sur tous ces maux :

 

LA VIEILLESSE.

Posté par PIMPRE47 à 23:50 - Commentaires [7] - Permalien [#]


18 juin 2020

104220070_585581735479134_2938718166967506307_n

Posté par PIMPRE47 à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCI LES VOISINS !!!

MERCI LES VOISINS !

 Elle est arrivée un matin

Et s’est mise à dévorer

Les croquettes d’un copain.

D’où venait-elle si affamée ?

A n’en laisser aucun grain ?

Elle est si petite, si menue,

Quel âge a-t’elle ?

 Peut-ête dix mois, ou moins ?

Ses yeux sont d’un bleu transparent

et IRIS, sera son nom dorénavant.

Nous fîmes connaissance

Et elle me fit confiance.

Au fil des jours elle finit

Par monter sur mes genoux.

A qui était-elle ?

Des maîtres elle en avait

car ses poils, d’un coup de ciseaux

avaient été taillés.

Je pensais que le soir elle regagnait son foyer

mais aux aurores elle était là, et dévorait, dévorait.

Et puis son ventre grossissait.

Et elle était toujours là

Toute la journée, sur le canapé,

Elle dormait.

Lundi dans la nuit, elle fit deux petits.

Ils sont morts.  Puis plus rien n’est sorti

de son ventre encore bien arrondi.

Du sang, toujours du sang, et pourtant

quel appétit.

Quelque chose ne tournait pas rond

Et une visite chez le vétérinaire s’imposait.

Radio. Verdict. Des petits étaient toujours

En elle « confinés ».

Alors «opération ».

 

CHERS VOISINS, gardez vos chattes et vos chats.

Et surtout pensez à les faire stériliser pour éviter

Que quelqu’un d’autre le fasse, à votre place.

MERCI LES VOISINS de bien prendre soin d’eux.

En ce moment c’est une « foule » de chats

Qui hantent mon jardin.

Ici sont passés : Pimprenelle, Pacha, Tic-tac, Vanille,

Princesse, Mimine, Lenoir, Causette, Félix, Gribouille,

Kalin , etc… tous chats errants et stérilisés .

Posté par PIMPRE47 à 23:04 - Commentaires [6] - Permalien [#]

01 mai 2020

BON 1ER MAI

carte postale 1er mai

Posté par PIMPRE47 à 11:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 avril 2020

GRIS ET PLUIE

 

Gris, gris, gris

Pluie, pluie, pluie.

 

Même les canards dans la mare

en ont marre.

Ils aimeraient déployer leurs ailes aux rayons ardents

d'un soleil de printemps.

 

Gris, pluie,

C'est l'ennui.

 Patience,

le soleil nous est promis.

 

Nous irons par les bois, la campagne,

à la découverte des senteurs nouvelles,

et des oiseaux qui volent à tire d'ailes,

ne cessant de chanter pour célébrer

le beau temps revenu.

Fleurs, arbres, animaux se réveillent.

Dans les prés, marguerites, coquelicots et bleuets

dansent sous une brise légère.

La nature revit et reprend ses droits.

 

776027538

 

Alors, nous irons aussi dans le jardin

Où les massifs de fleurs attendent un coup de main.

 

L'herbe sera arrachée,

 

La terre sera binée, aérée.

 

Les rosiers alors nous offriront leurs plus belles roses,

 

odorantes, éphémères,

 

et fortes de leur élégance,

 

Elles domineront le jardin de leur arrogance.

 

 

 

Ciel bleu, soleil, douceur,

 

Enfin !

 

Posté par PIMPRE47 à 12:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 avril 2020

COQUELICOTS, BLEUETS ET MARGUERITES

 

coquelicots

On dit que le myosotis et la rose sont des fleurs qui disent quelque chose.

Mais moi, j'aime les coquelicots et l'on me dit :

Mais, n'aimer que ça faut être idiot.

T'as peut-être raison, mais quand je t'aurai dit que pour moi,

c'est mon enfance que je revoie.

A la campagne, j'ai vécu, mais non nue,  au milieu des champs de blé

parsemés de coquelicots et bleuets.

C'était un enchantement.

Le coquelicot, fleur fragile, éphémère,

ses pétales frémissant sous la brise matinale de l'été,

tombaient  tels des tâches de sang.

 

Lorsque  Mouloudji chanta cette chanson si romantique,

les images de ces champs de blé ne m'ont plus quittée.

 

Une autre fleur accompagna cette merveilleuse enfance.

 Le bleuet.

Les bleuets, ces fleurs des champs,

que l'on admire au moment des moissons

lorsqu'ils fleurissent entre les blés,

 côtoyant les épis et leurs têtes dorées,

faisaient avec les coquelicots

un magnifique duo.

50671818

 

Je me pris aussi de passion pour la marguerite

qui fleurissait, au soleil, au bord des fossés.

La marguerite est une reine.

J'aimais ses pétales blancs que nous

effeuillions comme les grands.

Je t'aime, un peu, beaucoup,

passionnément, à la folie,

          1183686734  

          point du tout.

 

 

 Le coquelicot, la marguerite et le bleuet,

ces trois fleurs rassemblées nous faisaient

un beau bouquet.

2321738464

 Elles sont mes fleurs préférées.

 

Posté par PIMPRE47 à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]